A Marsala, un fonctionnaire paie 50 euros pour du café: une bonne action samaritaine

A Marsala, un fonctionnaire paie 50 euros pour du café: une bonne action samaritaine


À Marsala, dans la province de Trapani, un fonctionnaire a payé 50 euros pour du café en geste altruiste en faveur du bar où il se rendait toujours tous les matins avant le verrouillage.

Il arrive aussi qu'un fonctionnaire de Marsala entre pour la première fois dans un bar après 70 jours de fermeture, et paie l'espresso tant souhaité 50 euros.

Un geste de générosité et de soutien qui a eu lieu dans la province de Trapani par un travailleur qui se sentait dans une position «privilégiée» à cette époque d'extrême difficulté pour les bars et restaurants qui, après la fermeture, n'ont vu que 600 euros de indemnisation et, dans certains cas, sont arrivés très tard.

Le Moon Bar de via Roma à Marsala a son bon Samaritain, un client régulier qui est allé au bar tous les matins comme d'habitude et qui a maintenant pu reprendre le rituel du matin.

La souffrance des commerçants

Un geste qui montre comment il y a ceux qui ont compris les souffrances subies et pas du tout fini les marchands qui ont été fermés depuis plus de deux mois.

Confcommercio a estimé qu'aujourd'hui, plus de 800 000 entreprises ont rouvert dans toute l'Italie, un nombre impressionnant de petits entrepreneurs qui sont restés fermés et sans revenus pendant longtemps.