Les Albanais ne perdent pas leur habitude. Les exportations de café augmentent pendant la pandémie

Les Albanais ne perdent pas leur habitude. Les exportations de café augmentent pendant la pandémie


Au cours de la première moitié de mars et avril, les Albanais, comme tous les citoyens d'autres pays, ont été confrontés à une situation sans précédent. Isolé dans la maison car tout était fermé, avec des bars et des restaurants.

Pour un pays comme l'Albanie, qu'il détient l'enregistrement pour le plus grand nombre de bars en termes de population, avec 518 bars pour 100 000 habitants et où le café est une norme sociale d'interaction, rester à la maison et sans café est une véritable "torture".

En effet, les données des importations de café en mars et avril, selon le magazine économique monitor.al, montrent que les Albanais n'ont pas du tout réduit leur consommation de café, au contraire à la maison ou dans les lieux où le café à emporter était proposé, ils ne sont pas restés sans consommer leur produit préféré.

Les données du ministère des Finances montrent qu'au cours de la période janvier-avril, un total d'environ 2 700 tonnes de café a été importé, soit une augmentation de 9,4% par rapport à la même période l'an dernier.

Mais le record a été établi en avril, lorsque les importations de café ont atteint 922 tonnes, le niveau le plus élevé jamais enregistré ce mois-ci. Par rapport à tous les autres mois, il s'agit du troisième niveau d'importations en importance au cours des 20 dernières années, à l'exception de décembre 2016 et 2018, selon les statistiques du ministère des Finances.

Klaudja Shtrepi, directeur marketing de New Centtury, qui a également du café dans le cadre de son portefeuille via Ama Caffe, dit-il pour Monitor, que la tendance à commander du café aux membres de la famille et à l'achat de café expresso a augmenté, mais cela ne remplace en rien la distribution par le biais des bars. Il ajoute que les ventes de produits de consommation à domicile, tels que les capsules d'espresso, ont augmenté. Ainsi que du café turc et du café froid au lait naturel.

Les acteurs du marché affirment que les ventes de machines à expresso à domicile ont augmenté.

"La situation évolue et nous essayons de satisfaire et les besoins des consommateurs, qui veulent profiter de la consommation de café expresso dans le confort de la maison", explique Shtrepi.

Depuis le 18 mai, les bars et restaurants sont ouverts et le rituel du café local est de retour, même si l'habitude de prendre un café à la maison semble perdurer.

En attendant, l'avenir devrait être difficile pour les bars et restaurants. Enri Jahaj, membre du conseil d'administration de l'Association des bars, restaurants et pubs, estime que les règles strictes sur la distance physique et les horaires limités sont susceptibles d'entraîner l'échec de l'activité des bars et restaurants.

Pour lui, la perception générale est que les citoyens ont changé de comportement social et que les rencontres avec les gens sont anormales en raison de l'éloignement.