Barista apporte du café aux flics au prêteur sur gages: amende de 400 euros

Barista apporte du café aux flics au prêteur sur gages: amende de 400 euros


Alexander Spatari via Getty Images

Il a livré trois cafés au directeur du Monte dei Pegni et à deux policiers en service pour éviter les rassemblements, mais deux policiers en civil lui ont infligé une amende de 400 euros pour avoir conclu une vente non autorisée. Le protagoniste de l'histoire est Giuseppe Viscardi, propriétaire du bistrot Tuocc & Fuje à via Monte di Pietà: il est maintenant prêt à faire appel parce qu'il est convaincu qu'il n'a commis aucune irrégularité.

Le litige n'est pas lié à l'expresso livré au réalisateur, mais à ceux consommés par les deux agents, qui ne travaillent généralement pas sur le lieu de livraison.

Le Corriere della Sera rapporte l'explosion de Viscardi.

«Nous vivons une situation paradoxale. Les règles ne sont pas claires et chacun les interprète à sa guise. Mais je veux juste travailler. Le directeur a commandé le café, qui a décidé d'en offrir deux de plus aux flics. J'ai tout apporté à l'entrée de l'allée de la succursale Intesa San Paolo, que les employés de Monte dei Pegni utilisent. Sur le chemin du retour au club, j'ai été suivi par deux agents en civil qui m'ont arrêté et ont demandé tous les documents. J'étais calme, je pensais que j'allais bien et à la place, ils ont commencé à compiler le rapport d'infraction ».

Le commerçant en fait une question de principe.

«Au-delà du chiffre, qui est vraiment un coup en ce moment, c'est une question de principe. Je respecte toutes les règles, l'endroit est couvert de pancartes et puis si un client décide d'offrir un café à une personne qui est avec lui je suis condamné à une amende? C'est vraiment absurde. "