1992, café McDonald’s excessivement chaud et indemnisation des dommages.

“L’Agorà del Diritto” – una domanda, una risposta: 1992, caffè McDonald’s eccessivamente bollente e risarcimento del danno.


De Emilio Graziuso

6 août 2022 – L’indemnisation des dommages est, sans aucun doute, l’un des sujets les plus intéressants pour les acteurs de la protection des consommateurs.

Bien qu’il ait un fort impact, non seulement juridique mais aussi médiatique, le système juridique italien apparaît arriéré et à bien des égards inadéquat, surtout par rapport à celui d’autres États, en premier lieu les États-Unis d’Amérique, pays d’origine du droit des consommateurs.

Et c’est justement à quelques affaires emblématiques qui ont fait l’histoire du droit de la consommation que nous avons décidé de dédier les articles du mois d’août de notre « Agora ».

Nous inaugurons donc notre revue avec l’affaire aussi connue sous le nom d’affaire de l’ébullition du café (les sources dont sont tirées les informations pour la rédaction de cet article sont des portails américains dédiés à la « réparation des dommages » et à la protection des consommateurs, comme www.tortmuseum .org et www.citizen.org, ainsi que des sites Web de diffusion générale, tels que www.en.wikipedia.org).

Nous sommes en Amérique en 1992 et une dame de 79 ans achète un café à emporter au drive d’un McDonald’s alors qu’elle est sur le siège passager de la voiture conduite par son neveu.

La voiture était garée et la vieille dame mit le verre contenant le café entre ses genoux pour enlever le couvercle et ajouter la crème et le sucre.

La boisson s’est renversée.

Jusqu’à présent, il peut sembler que l’histoire est complètement hors de propos et sans intérêt juridique et, au contraire, c’est une affaire qui a marqué l’histoire.

La malheureuse consommatrice, en effet, a signalé des brûlures au troisième degré, malgré ses vêtements, a été hospitalisée pendant huit jours et a subi des greffes de peau et d’autres traitements, le traitement médical ayant duré environ deux ans.

Et tout ça pourquoi ?

Parce que le café avait une température d’environ 180 – 190 degrés, bien supérieure de près de 30 degrés par rapport aux autres producteurs/vendeurs.

De plus, lors du procès, il est apparu que 700 autres personnes, avant la dame blessée, avaient été brûlées par le café McDonald’s et la société en était parfaitement informée mais n’y avait pas remédié.

Revenant à l’affaire de la dame âgée, puisque les parties n’ont pas trouvé d’accord transactionnel concernant l’indemnisation du préjudice, la bataille entre le consommateur et le géant économique passe devant la Cour et à l’issue de l’affaire, les jurés ont reconnu l’indemnisation du un dommage égal à 200 000 $ – réduit à 160 000 $, ayant été reconnu comme responsable à 20 % pour la cause de l’événement – pour les dommages, douleurs, souffrances subis et frais médicaux.

Les jurés ont également reconnu un dommage punitif (une particularité du système américain, dont l’adoption dans notre système judiciaire est demandée par plusieurs parties, tout d’abord par l’Association nationale « On the Consumer Side ») de 2,7 millions de dollars, réduit de Juge à 480 000 $.

À la fin du procès, les parties sont parvenues à un accord pour un montant réservé.

_________________________________________________________

Avv. Emilio Graziuso

– Avocat en cassation et docteur.

Il pratique le droit depuis 2002 et s’occupe principalement de droit civil, bancaire – financier et de la consommation.

Maître de conférences aux stages de la prestigieuse Maison d’édition juridique Giuffrè Francis Lefebvre et auteur de nombreuses publications et monographies pour celle-ci. Conférencier lors de conférences et séminaires juridiques et éditeur de la série « Le droit des consommateurs » publiée par Key Editore.Responsable de l’association nationale

« Du côté du consommateur« . Pour informations et contacts écrivez à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer JavaScript pour le voir. oppure un Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer JavaScript pour le voir. – Carnet d’adresses« L’Agora du droit »

www.gazzettadellemilia.it

«